Sport

Matt Bush: la magie de l’escalade en solo

Le style de Matt

Matt Bush est un véritable esprit libre au sein de la communauté toujours plus nombreuse des grimpeurs, favorisant toujours une approche originale et différente de notre passion commune pour ce sport.

Nous ne parlons pas d’une discipline différente de l’escalade, mais d’un état d’esprit qui met au premier plan la créativité, l’expression personnelle et surtout beaucoup de plaisir et d’entraînement – pour bien grimper, il faut grimper beaucoup.

Matt insiste beaucoup sur le fait qu’il doit se sentir libre de redevenir un enfant, notamment lorsqu’il s’amuse dans la salle de sport ou sur les rochers en grimpant sans les mains, en dansant presque sur la roche, en recherchant plutot l’esthétique du mouvement que la difficulté. En même temps, il parvient à transférer cette philosophie à un autre niveau chaque fois qu’il s’attaque à d’imposants murs de solos libres.

Dans ces situations, il approfondit son expérience directe de la peur, de la nature humaine et de l’immense pouvoir du dialogue positif avec soi-même.

En plus d’être notre ambassadeur, il est aussi un grand ami, c’est pourquoi nous avons décidé de partager avec vous une conversation avec lui.

Bonjour Matt, merci d’avoir accepté l’interview! Tout d’abord, comment allez-vous et à quoi vous consacrez-vous pendant cette période?

Je vais bien, merci, de plus en plus inspiré par la nouvelle tendance de l’escalade “freestyle” [si vous ne savez pas à quoi il fait référence, consultez son profil Instagram @mattclimber]. Je travaille actuellement en tant que moniteur d’escalade au Cap, en Afrique du Sud.

Comme nous l'avons déjà écrit dans l'introduction, et comme nous pouvons le voir plus directement dans vos posts, vous représentez une façon de vivre l'escalade loin des chiffres, des notes et de la performance pour elle-même. Quels sont vos défis personnels en matière d'escalade?

Oui, pour moi, l’escalade est quelque chose qui va au-delà d’un objectif physique ou lié à des chiffres. Cette philosophie m’amène à rechercher de nouvelles façons de me déplacer sur la roche et de vivre la nature. Mon défi personnel en escalade est la recherche constante d’une amélioration des compétences qui me permettent de me déplacer de manière de plus en plus créative et “freestyle”.

Parlons de la créativité, un élément fondamental de votre façon de vivre l'escalade. Est-il possible de transmettre à d'autres grimpeurs l'importance de cet aspect, si fondamental pour pouvoir s'amuser à l'extérieur comme en salle?

L’imagination créatrice est l’une de nos facultés mentales les plus puissantes. Ce qu’on appelle la résolution de problèmes, la mémorisation et les aptitudes physiques peuvent amener un grimpeur d’un point de départ bien défini à un point d’arrivée bien défini (d’une voie, d’un bloc, d’un projet). Mais l’imagination créative peut amener un grimpeur là où il veut aller. La créativité ne peut pas simplement être transmise, mais doit être constamment renforcée et améliorée. Le processus créatif est un voyage qui commence par une nouvelle façon de penser ou d’imaginer l’escalade. Les questions créatives déclenchent de nouvelles pensées et actions. Par exemple, que se passe-t-il lorsque l’escalade est complètement redéfinie comme une manière de se déplacer librement sur un mur, en utilisant toutes les techniques possibles? Cette question a complètement changé ma perspective. Par conséquent, je m’amuse plus que jamais. Une façon nouvelle et stimulante d’envisager l’escalade donne des résultats nouveaux et amusants. Pour moi, la créativité est absolument fondamentale.

Passons à la peur, un aspect qui, comme les autres ``compétences mentales``, ne peut être entraîné par une programmation spécifique et qui nous met dans l'embarras lorsqu'il s'agit de savoir si nous avons amélioré cet aspect ou non. Comment vous préparez-vous mentalement à vos tâches les plus difficiles?

Je me parle beaucoup à moi-même, en utilisant des affirmations positives (discours intérieur positif) ou des visualisations (imagination créative), et j’expérimente le pouvoir de la respiration consciente. Je suis très connectée à moi-même et j’utilise des gestes ou des mots positifs pour rester concentrée et surmonter tout revers. Je visualise souvent des séquences à l’avance. Une image mentale claire et positive envoie des signaux tout aussi clairs au corps. Lorsque l’esprit a un objectif clairement défini, le corps le suit naturellement.  Respirer lentement aide également à gérer les émotions de doute et de peur.

Que signifie pour vous l'escalade libre en solo?

L’escalade libre en solo est probablement la forme d’escalade la plus pure. Il s’agit de grimper en se libérant de toute attache physique et mentale ; le free solo exige une confiance totale en ses propres capacités. Pour moi, c’est une expérience qui transcende les mots, c’est vraiment difficile à décrire. Mais lorsque vous vous concentrez sur cela, il n’y a que “le moment présent”.

Votre style peut certainement être décrit comme minimaliste : on vous voit souvent grimper sans chaussons. Dans quelles situations décidez-vous de ne pas les utiliser?

J’utilise les chaussons pour les grands sauts ou les mouvements très dynamiques, ou encore sur des rochers pointus. Dans ces cas, les chaussons me protègent, mais j’essaie d’habituer mes pieds à ces situations également. J’aimerais pouvoir grimper de plus en plus pieds nus.

Vous vivez près de l'une des zones de bloc les plus folles du monde, Rocklands. Il y a ici des blocs rocheux en quantité inimaginable, mais aussi des highballs très intéressants: quel genre de lien avez-vous avec cet endroit?

Rocklands est un paradis de l’escalade. La quantité et la qualité de la roche que l’on trouve partout sont désarmantes. Le paysage qui l’entoure est ouvert et très vaste, ancien et magique. La plupart des personnes que vous rencontrez ici jouent un rôle important dans ma vie. L’escalade ici m’inspire de nombreuses façons, vers de nouveaux mouvements et de nouvelles sensations. Je suis absolument amoureux de Rocklands et de la région de Cederberg.

Petit espace publicitaire 😊

La dernière question ne pouvait pas ne pas porter sur les vêtements : quelle attention portez-vous au choix de vêtements qui vous mettent à l'aise avant une ascension difficile, et quels pantalons et T-shirts avez-vous particulièrement ``dans votre cœur``?

S’habiller de la bonne façon pour une ascension qui se passe bien est absolument essentiel. J’aime me sentir légère et agile dans les vêtements que je porte. Mes pantalons Monvic préférés sont les jeans Geronimo, et en tant que t-shirt je me sens particulièrement bien dans le Hash “Spider”. Je pense que des Hash Monkeys feraient aussi bien l’affaire à l’avenir… Avec un peu de chance, faites-moi signe!!!

fuchsia
jaune
orange
rouge
turquoise
vert

Jeans escalade Homme denim GERONIMO

125,00

Merci Matt!